Chasse en Pologne

zdjecie dla Chasse en Pologne

„L’essentiel n’est pas le tableau mais la manière de le peindre.”

La popularité constante de la Pologne cynégétique auprès des chasseurs étrangers s’explique par nombreux facteurs: biodiversité européene, notamment une faune abondante et sauvage, très bonne organisation au niveau de la chasse et continuation des traditions cynégétiques séculaires.      

Un matin de mai, un beau six pointes avide de l’herbe fraiche viande sur la prairie, la brume frotte sur les champs, un chasseur longe la lisière du bois encore sombre pour approcher sa proie…Pologne, c’est un pays de prédilection pour l’approche.

L’ouverture aux brocards est le 11 mai et la meilleure période dure jusqu’au début de juin. Après, les céréales deviennent trop hautes rendant la visibilité réduite. Les approches se font dès le lever du jour. L’affût au mirador est plutôt réservé à la sortie du soir. On  recherche un animal bien précis (sexe, classe d’âge, état sanitaire, etc. ) et on le tire dans les meilleures conditions possibles ( à l’arrêt, et se présentant de profil).
Les guides (un par chasseur) connaissent bien leurs brocards car en tant que forestiers employés à l’année ou membres de clubs de chasse, ils ont obligation de participer à l’aménagement du territoire. Les chevreuils vivent sur l’ensemble du territoire de ce pays, mais les sujets de qualité, avec de beaux trophées se trouvent surtout dans les plaines.
Il arrive aussi à cette période de l’année, le tir des bêtes de compagnies ou des grands solitaires qui dévastent les champs de maïs.

La récolte des céréales annonce, le début d’août, une période du rut particulièrement intéressante. Passionnés par l’art d’attirer les brocards, à l’aide d’un appeau vivent des moments intenses et des sentations fortes. Les guides excellent à appeler les brocards en imitant le cri de la chevrette et eux,  perdant toute prudence, s'approchent de très près. Voila l’unique moment où les grands brocards se découvrent. Cette chasse provoquant souvent un contact très proche avec le gibier est une expérience unique.

Dans la seconde moitié de septembre, les cerfs brament leur amour pendent 4-6 semaines. Les ramures s’entrechoquent, poursuites et charge d’intimidation se font écho, quelques biches virevoltent. Le roi incontesté des forêts polonaises livre des combats pour gagner la faveur de la biche, faisant montrer au leur rival sa force et  sa détermination par un puissant bramement rauque. Le guide experimenté peut provoquer le cerf au brame, cassant des branches à l’aide d’une mue. La scène se déroule très vite. Le guide peut également ruser par une poussée silencieuse. Utilisant le vent, le garde alerte le grand cerf et le met aux écoutes. La fuite sur une coulée bien connue peut lui être fatale…
On rencontre le cerf un peu partout en Pologne. Le poids moyen de la ramure s`élève à 4-6 kilogrammes et les cerfs de Mazurie et des Carpates peuvent s’enorgueillir de posséder plus beaux bois.
C’est le dernier moment pour prélever les brocards selon les quotas restant par contre les sangliers sont tirés sans limitation à cette époque.

Les approches d’automne et d’hiver succèdent au brame. Dès le 1er octobre, le tir sélectif des biches et des chevrettes devient une composante importante dans la régulation des cheptels en Pologne. Les occasions de tir sont nombreuses, l’approche aussi passionnante pour une chasse pas trop chère. Les aproches de matin alternent avec des sorties à l’affût de soir ou même de nuit lors des pleines lunes, avec peu de neige et de chance, on a tout ce qu’il faut pour  tomber sur un sanglier.
Les sorties se font toujours en compagnie et sous la conduite d’un guide polonais, mais le chasseur reste, en toutes occasions, maître et responsable de ses actions notamment au niveau du tir.

La chasse aux perdrix dans un décor de l’automne polonais ensoleillé a ses nombreux enthousiastes. Les travaux des champs arrivent à termes. Il est donc possible, de parcourir les champs avec un chien à la recherche de compagnies de perdrix en quête de nourriture. Bien que l’on n’ait pas toujours atteint le niveau des popultions d’avant, en trois jours, deux chasseurs habile puevent réaliser un tableau d’une centaine de perdrix. On essaye de relever le cheptel de ces oiseaux dans divers régions de Pologne, mais les meilleurs territoires de chasse pour les perdrix se concentrent dans la region de Radom, Kielce, Tarnobrzeg.

Les bouleaux jaunissent, les hêtres flamboient, vient alors le temps des battues qui durent jusqu’à la moitié du janvier. La Pologne reste le meilleur pays pour l’organisation des battues avec une densité de gibiers toujours très intéressante. Aucun jour n’est pareil bien qu’ils se déroulent selon le plan bien précis et un bon rythme. Rond, tirage au sort des postes et sonneries d’honneur avant la chasse. Cerfs, biches, chevrettes, faons, sangliers et renards sont autorisés selon les ordres du directeur de battues. La première battue débute avant 8 heures. Huit à douze traques sont prévues dans la journée entrecoupées d’un repas très convivial en forêt autour du feu. Le chef de battue précise le sens de la traque. Chiens et rabatteurs annoncent le gibier. Le tir est obligatoirement au rembuché ; les exceptions sont précisées à chaque chasseur lors de sa prise de poste. Selon la tradition ancestralne la chasse s’achève par l’alignement sur le sol du tableau de chasse en vue de rendre hommage au gibier vaincu. Cerfs, biches, chevrettes, faons, sangliers et renards sont autorisés selon les ordres du directeur de battues.

Après un jour intensif et plein d’émotions, les chasseurs se renforcent avec un dîner copieux et se rechauffent auprès d’une chminée. Dans tel cadre, autor d’un verre de thé brûlant ou de vodka glacée, les aventures et les histoires de chasse plus ou moins véridique n’ont pas la fin.
L’accomodation dans les maisons forestières, chez l’habitant ou dans les hotels se trouve sur le territoire de chasse, la cuisine faite souvent par la femme du garde est typique et adaptée au climat et l’accueil à la polonaise y est toujours extrêmement chaleureux.


zdjecie dla Chasse en Pologne
Animaux:Saisons de chasse
Faisan ( le coq) 1/10 - 28/2
Faisan ( la poule) 1/10 - 31/1
Blaireau 1/9 - 30/11
Daim 1/10 - 31/1
Daine, Faon 1/10 - 15/1
Laie 15/8 - 15/1
Sanglier 1/4 - 28/2
Oie sauvage 1/9 - 21/12
Canard 15/8 - 21/12
Pigeon ramier 15/8 - 30/11
Cerf 21/8 - 28/2
Faon du cerf 1/10 - 28/2
Biche 1/10 - 15/1
Chien Viverrin 1/8 - 31/3
Martre 1/9 - 30/11
Perdrix 11/9 - 21/10
Renard 1/6 - 31/3
Mouflon 1/10 - 28/2
Chevrette, Chevrillard 1/10 - 15/1
Brocard 11/5 - 30/9
Bécasse 1/9 - 21/12
Lievre 1/11 - 31/12

Chasse en Pologne Galeries sélectionnés



Retourner à:


Nos destinations


Nouvelles


Vidéo Matériel